Et ailleurs,Europe

En passant par Zurich

Voilà quelques temps que je suis sur Instagram la talentueuse @seoeontattoo. Je suis tombée amoureuse de son style minimaliste, de la finesse de ses traits… Et j’avais un projet de tatouage qui collait parfaitement.

Quel rapport avec Zurich me direz-vous ? Et bien voilà, cette tatoueuse est de passage une fois par an en Europe : à Paris et Zurich. N’ayant pas été assez rapide du clic pour avoir un rendez-vous sur Paris, j’aurais pu simplement attendre l’année prochaine… Mais ce projet me tenait tellement à coeur, je n’avais pas envie de le reporter plus longtemps. Je me suis donc dit que ce serait également l’occasion d’en profiter pour bouger un petit peu de la maison et ajouter une nouvelle ville à la liste de celles que j’ai visitées. En prime, ma copine Lucie avait décidé de m’accompagner. Tous les éléments étaient réunis pour passer un bon week-end.

Je dois dire que pour une fois, je n’avais rien préparé, en dehors de la réservation de l’avion et de l’hébergement. La découverte s’est donc faite au hasard des rues.

Zurich, côté pile, la ville

Après ma petite séance de torture chez Sang Bleu, la visite de Zurich a pu commencer avec une balade dans le centre historique. Cette partie de la ville regorge de petites rues piétonnes pittoresques. Bien qu’il y ait pas mal de touristes, on est bien loin de se marcher dessus…  C’est calme, reposant, les automobilistes sont courtois. Bref le paradis.

Pas d’itinéraire particulier ici, juste se perdre et laisser le hasard guider nos pas.

Le midi, nous sommes tombées sur un genre de petite fête avec des stands de bière, de nourriture et de spécialités à côté de l’église de Fraumünster  : bières, saucisses et burger de poisson… On n’est pas dans la grande gastronomie mais c’est très bon et nous repartons rassasiées pour un prix correct.

Au détour d’une place, nous découvrons que le soir même aura lieu l’ « opera für alle », c’est à dire l’opéra pour tous. Nous nous joignons donc à la foule. La scène est surréaliste : des centaines de personnes sont massées devant un écran géant, beaucoup ont ramené leur chaise de camping et une buvette permet de ravitailler en bière ceux qui n’avaient as prévu le coup. Même si l’on n’y comprend pas grand chose puisque le chant est probablement en italien et les sous-titres en allemand, le moment est magique.

Zurich côté face, la fraîcheur du lac (et des rivières)

Alors que nous suffoquions à Paris tant il y faisait chaud, nous prenions enfin une bonne bouffée d’air frais. La température était un peu plus clémente, et l’air assurément moins pollué. Ici, au détour d’une rivière, il n’est pas rare de croiser des cyclistes abandonner vélos et vêtements pour piquer une petite tête. Ce serait le rêve de pouvoir en faire de même dans le canal Saint-Martin…

De nombreuses berges sont aménagées et l’on trouve des bases de loisir tout autour du lac. Un conseil donc, n’oubliez pas votre maillot de bain si vous venez à la belle saison.

Ne pouvant me baigner (il faut vraiment en vouloir pour se faire tatouer), nous nous sommes rabattues sur une petite croisière sur le lac.




En remontant le Limmat, l’une des rivières qui traverse la ville, nous sommes tombées sur l’Oberwassercanal (le signet rouge sur la carte plus loin dans l’article), un lieu qui contraste complètement avec les autres quartiers : des graffitis sur les murs, des herbes folles, des jeunes qui sautent des ponts, de quoi boire un verre jusque tard dans la nuit… Sûrement l’un des lieux que j’ai préféré ici, peut-être parce qu’il me ressemble davantage.


Bilan du week-end

Même si Zürich n’est pas une destination que je qualifierais de bon marché, elle reste tout à fait abordable si l’on s’éloigne un peu du centre-ville et que l’on évite les restaurants hors de prix. Notre AirBnB était situé dans le nord de la ville, à environ 30 min du centre à pied (c’est le petit signet violet).

J’ai été très agréablement surprise par cette ville et j’y reviendrais avec plaisir si l’occasion se présente. Mais il y a tellement d’autres villes à découvrir…

Je vais finir avec une petite photo du fameux tatouage qui aura servi de prétexte à cette escapade d’un week-end…

 

 

 

 

 

 

 

 

Des idées pour ma prochaine virée ?

 

Article précédent

2 Comments

  • Reply
    Gevaen
    10 juillet 2017 at 20 h 46 min

    Merci d’avoir raté le rendez-vous avec ta tatoueuse à Paris! Et de partager tout ça… tes photos sont toujours aussi sublimes… Je n’aurai jamais pensé à Zurich comme destination d’escapade avant… Maintenant je me dis que ça vaut peut-être bien Nouméa…

    • Reply
      Mademoiselle paresse
      12 juillet 2017 at 20 h 26 min

      Merciiiii, de là à valoir Nouméa… Bien que l’avenue la plus chère du monde soit à Zürich, je ne pense pas. J’ai update avec tes remarques, comme ça, tu trouveras plus facilement les soudeuses si tu passes dans le coin 😉

    Leave a Reply